S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Florence

 

L'été meurt jeune (Mirko Sabatino)

note: 5Nouvelle plume italienne Florence - 21 décembre 2019

L'histoire d'une amitié et la fragilité de celle-ci avec le temps, l’innocence bafouée, les blessures familiales... Un premier roman intense, fort, dur et haletant à découvrir.

Un livre de martyrs américains (Joyce Carol Oates)

note: 4Sous tension Florence - 21 décembre 2019

Joyce Carol Oates ausculte la société américaine et ses divisions sur l’avortement. Les positions et convictions de chaque protagoniste sont relatées sans l'ombre d'un parti pris.
Un roman puissant et remarquable pour cette grande dame des lettres américaines.

Penss et les plis du monde (Jérémie Moreau)

note: 5La nature à l'état pur ! Florence - 5 décembre 2019

Un conte philosophique au temps du néolithique mettant en scène un jeune garçon atypique et rêveur, qui voit autour de lui une nature sauvage capable, si on s’en donne la peine, de nourrir les hommes.

Jérémie Moreau nous offre une fable humaine et écologique, d’une profondeur rare. Un graphisme qui a la même force que La saga de Grimr. A mettre entre toutes les mains !

Le modèle noir (Musée d'Orsay)

note: 5Inédit Florence - 29 novembre 2019

Très beau catalogue d'exposition, sur la représentation des figures noires dans les arts visuels, qui montre l'évolution du regard et des problématiques esthétiques, politiques, sociales et raciales. Un ouvrage passionnant et totalement inédit par son angle et son approche.

Cent millions d'années et un jour (Jean-Baptiste Andrea)

note: 5Huis clos magistral Florence - 19 novembre 2019

L’improbable recherche d’un paléontologue dans les sommets italiens.
Magnifique roman sur la force des songes, l’amitié et les blessures de l’enfance qui vous happe et ne vous laisse pas indemne.

Miss Islande (Auóur Ava Ólafsdóttir)

note: 4Prix Médicis 2019 Florence - 19 novembre 2019

L’auteure dresse le portrait d’une jeune écrivaine, éprise de liberté, prise dans les filets d’une société patriarcale.
Avec toujours autant de finesse et poésie, elle aborde l’Islande des années 1960 en s’attaquant à l’homophobie et la misogynie. Hymne à la tolérance, ce roman est également une réflexion profonde sur l’écriture et la vie d’écrivain. Intense et délicat.

Nuits Appalaches (Chris Offutt)

note: 5Puissant et envoûtant Florence - 31 octobre 2019

Une grande histoire de vengeance et de rédemption sobre, intense et empreinte d’un grand souffle poétique.
Chris Offutt décrit, dans une nature omniprésente et avec une belle humanité des hommes accrochés à leur terre autant qu’à leurs proches. Il sait par un détail les faire exister, tout en pudeur et en retenue et nous apporter des moments d'émotions pures.
Mélange de désespoir et d’amour absolu, Nuits Appalaches ne peut laisser indifférent…

Il fallait que je vous le dise (Aude Mermilliod)

note: 4Sans tabou Florence - 10 octobre 2019

La rencontre de deux voix, la dessinatrice Aude Mermilliod et le romancier Martin Winckler, pour rompre le silence sur un sujet encore sensible, l’IVG... Deux témoignages profonds et sincères qui se complètent parfaitement et ne manquent pas de nous toucher.

Le naufrage des civilisations (Amin Maalouf)

note: 5Un monde en décomposition Florence - 16 septembre 2019

L'écrivain et académicien Amin Maalouf synthétise plus d’un demi-siècle d’Histoire mondiale par le prisme du Liban et de sa famille et se questionne sur les raisons pour lesquelles l’état du monde a tant dérivé. Entre pessimisme, espoir et mélancolie, une réflexion riche et profonde concernant cette rage identitaire qui déchire la planète.
Un essai limpide, terriblement lucide mais plus que nécessaire.

Au nom du bien (Hinkson Jake)

note: 4Mensonge et trahison ! Florence - 6 septembre 2019

Un pasteur très loin d’être au-dessus de tout soupçon, pris dans une tourmente qui va le dépasser !
L'auteur imagine un étouffant huis clos dans cette petite ville d’Amérique profonde, prisonnière de valeurs hypocrites. D’une écriture maîtrisée et percutante, Jake Hinkson explore avec brio ses thèmes de prédilection : l’église, la foi, son hypocrisie et ses dérives, la famille et le couple, la politique de l’Amérique sous Trump et son lot de contradictions et d’inhérences.
Un roman noir, cynique et savoureux qui se lit d’une traite.

Vigile (Hyam Zaytoun)

note: 5Bouleversant Florence - 6 septembre 2019

Hyam Zaytoun raconte l’un de ces moments dans une vie où l’on a l’impression que le temps s’est arrêté, où plus rien ne compte, plus rien n’a d’importance que cette vie en suspens...
Un récit délicat, plein de pudeur sur une tragédie intime, qui touche en plein cœur et nous rappelle combien l’instant présent doit être savouré.

Sauvage (Jamey Bradbury)

note: 5Envoûtant Florence - 8 août 2019

Entre thriller psychologique, conte initiatique et roman fantastique, Sauvage est un roman addictif à l'atmosphère étrangement troublante...
Impossible de lâcher la jeune Tracy dans les paysages grandioses de l'Alaska ! Un premier roman obsédant.

Olga (Bernhard Schlink)

note: 4Une histoire allemande Florence - 17 juillet 2019

L’histoire d’Olga, une femme allemande dans la tourmente des deux guerres, prise dans une société patriarcale qui ne lui accorde nul crédit et enfermée dans un pays rongé par les conflits.
Un magnifique portrait de femme qui nous fait traverser un siècle agité. Un bijou de subtilité et de finesse.

Trouver l'enfant (Rene Denfeld)

note: 5Addictif huis clos Florence - 17 juillet 2019

Partant d'un sujet classique, l'auteur se démarque par une écriture fine, ciselée à l’image de ces décors fantasmagoriques à travers les montagnes enneigées et reculées de l’Oregon.
Au confluent du thriller et du conte, le récit, à la fois sombre et lumineux, est tout en retenue, délicatesse, pudeur et poésie.

La plus précieuse des marchandises (Jean-Claude Grumberg)

note: 5Un futur classique Florence - 29 mai 2019

Jean-Claude Grumberg choisit la forme du conte pour nous dire l'indicible et nous rappeler au devoir de mémoire. Un récit universel et intemporel, inspiré par le drame de sa petite enfance, tout aussi effroyable qu'empli d'espoir.
Petit bijou littéraire à ne pas manquer !

Sofia (Meryem Benm'Barek-Aloïsi)

note: 4Portrait sociétal Florence - 24 mai 2019

Premier film de la jeune réalisatrice franco-marocaine.
A travers le portrait sensible et émouvant de Sofia, Meryem Benm’Barek s'interroge sur le statut de la femme au Maroc tout en pointant les hypocrisies et la sévère fracture sociale qui sévissent encore.
Un film courageux et implacable.

Le coeur converti (Stefan Hertmans)

note: 5Une fresque éblouissante Florence - 24 avril 2019

Une retranscription du Moyen âge plus vrai que nature.
Une quête haletante et émouvante et un inoubliable portrait de femme, conté dans un style d’une finesse et d’une élégance rare.
Une pépite !

Mon désir le plus ardent (Pete Fromm)

note: 5Mon désir le plus ardent Florence - 11 avril 2019

Le chronique d'un combat à deux contre la fatalité... Un livre rempli d'humanité, de vie, d'empathie, d'humour, d'instants de bonheur et de larmes...
Une déclaration d'amour à la vie tout simplement... poignant et magnifique !

Lobbytomie (Stéphane Horel)

note: 5Eclairant Florence - 29 mars 2019

Stéphane Horel, journaliste d’investigation et collaboratrice du « Monde », explore l'impact du lobbying et décrypte la manière dont certaines firmes s’assurent le soutien de scientifiques de renom.
Une enquête au long court très fouillé et accessible à lire de toute urgence.

Une sirène à Paris (Mathias Malzieu)

note: 4Conte moderne Florence - 29 mars 2019

Mathias Malzieu retrouve la veine du merveilleux de La Mécanique du cœur. Son univers si singulier à la fois fantasque, romantique et lyrique, sert merveilleusement bien l'ambiance et le scénario de ce conte moderne.

Né d'aucune femme (Franck Bouysse)

note: 5Un très grand livre ! Florence - 29 mars 2019

On est happé dès les premières lignes et frappé par la virtuosité de la plume, une écriture à la fois âpre et flamboyante, intime et grande.
Un roman qui répond à toutes les exigences et qui parvient page après page à nous emporter sans une seule fausse note, sans arrogance ni prétention.
Terrible, violent, passionnant, douloureux et captivant... à lire de toute urgence.

Le dernier Lapon (Olivier Truc)

note: 4Ethno-polar Florence - 29 mars 2019

Très bonne adaptation en BD du polar d'Olivier Truc, dont l'intrigue reste fluide et harmonieuse.
Les graphismes de Toni Carbos, très singuliers, et les couleurs toutes en nuances de bleu, gris et blanc rendent bien compte de l'atmosphère glaciale du récit et l'ambiance discordante de l'histoire. Un bon moment de lecture.

Retour Haut