Coups de coeur

 

Scénario (Dan Franck)

note: 5L'histoire d'un scénario Loïc - 11 mai 2019

Scénariste de la série "Marseille" produite et diffusée par Netflix, Dan Franck mélange dans son dernier livre auto-fiction, polar et roman à clé autour de cette expérience, dont il est sorti blessé et amer.

"Scénario" fascine d'abord parce que Dan Franck y livre en détail et avec délectation sa façon de créer ; il nous raconte sa tambouille d'auteur, cocktail de rencontres, d'enquêtes, de scènes fortes surgies de nulle part, de personnages polis, amendés, parfois supprimés... Et ensuite parce que c'est le récit touchant de son rapport affectif envers son travail, dont il raconte sa dépossession brutale par le passage à la moulinette d'un réalisateur sans finesse.
C'est enfin l'occasion d'apprécier le talent de raconteur d'histoire de Dan Franck, qui pour évoquer la série réelle Marseille sans en parler ouvertement, fait émerger au fil de son récit la trame alléchante, le crayonné d'un polar provençal populaire et subtil.
Mélange de vérités et de fictions, de sincérité et d'égotisme, de colère et de réconciliation, "Scénario" réussit à nous faire partager avec éloquence et humanité les plaisirs et les affres de l'acte créatif.

Kan ya ma kan (Interrzone)

note: 5Métissage musical Patrick - 9 mai 2019

Le guitariste Serge Teyssot-Gay (ex Noir Désir) et Khled Aljaramani, joueur de oud syrien, nous offrent un disque empreint de traditions mystiques avec leurs échanges électro-acoustiques.
Méditation et sérénité au programme.

Babylon Berlin,saison 2 (Henk Handloegten)

note: 5Berlin avant le feu et la fureur Patrick - 9 mai 2019

Saison 2 tout aussi réussie pour cette série policière et politique ayant pour cadre le Berlin des années folles.
Superbe reconstitution, bande originale et casting, pour une série aux multiples facettes entre les différentes intrigues policières, politiques et sur fond de montée du nazisme.

Les Frères Sisters (Jacques Audiard)

note: 5Premier film américain pour Audiard. Patrick - 9 mai 2019

Jacques Audiard signe un superbe western psychologique et sombre, tout est là scénario, photo, distribution.
Le portrait de deux frères, tueurs à gages, si différents l'un de l'autre, et qui seront amenés après une longue traque de leur cible à redécouvrir leur humanité.

Lindy Lou (Florent Vassault)

note: 4Plongée dans une cour d'assise Patrick - 9 mai 2019

Un documentaire sur la justice américaine à travers les yeux d'un membre d'un jury d'assise.
20 ans après, Lindy Lou part en voyage à travers l'Etat pour confronter son expérience et ses remords avec les autres jurés.
Jurés avec lesquels elle avait condamné un homme à mort en quelques heures.
Une belle réflexion sur la peine de mort, les valeurs morales de chacun et la culpabilité qui peut ronger des années après.

Ces garçons-là (Radio Elvis)

note: 5Rock en France Patrick - 9 mai 2019

Retour gagnant pour Radio Elvis après 250 dates de concert et les Victoires de la Musique 2017.
Un album rock, pop en français qui évoque des sujets graves avec sensibilité et une belle qualité d'écriture.

Hippocrate, saison 1 (Thomas Lilti)

note: 4Série française Laura - 7 mai 2019

Cette série médicale française très réaliste porte un regard actuel, et parfois inquiétant, sur la situation des hôpitaux français. Une plongée fascinante et passionnante dans le quotidien des personnels hospitaliers, véritables héros en blouses blanches.

Killing Eve, saison 1 (Jon East)

note: 4Face à face Laura - 7 mai 2019

Pleine de suspense, de rebondissements inattendus et d'humour grinçant, cette série à la réalisation soignée et aux héroïnes féminines décoiffantes, dépoussière complètement le genre du thriller psychologique.

Maestro (Thibault Prugne)

note: 4grand format Laura - 7 mai 2019

Cet album grand format, aux magnifiques illustrations et aux envoûtantes sonorités gitanes, est une véritable invitation au voyage et à la rêverie, porté par une histoire poétique et pleine d'espoir. A découvrir à partir de 5 ans

I've got trouble in mind (The Liminanas)

note: 5Rock garage Laura - 3 mai 2019

Le duo de Perpignan ressort des chutes de studio glanées entre 2009 et 2014 pour former un album de rock garage, auréolé d'une pop 60's, aux compositions riches et intrigantes. Une magnifique liberté de ton et d'audace.

The Guilty (Gustav Möller)

note: 4Un suspense terrifiant ! Laura - 3 mai 2019

Le premier film du réalisateur danois Gustav Möller est un thriller psychologique d'une efficacité redoutable. Traité en huis-clos, très minimaliste, tout en dialogues et en sons, ce film, d'une maîtrise remarquable, parvient à captiver le spectateur jusqu'à la dernière minute. Remuant !

Le coeur converti (Stefan Hertmans)

note: 5Une fresque éblouissante Florence - 24 avril 2019

Une retranscription du Moyen âge plus vrai que nature.
Une quête haletante et émouvante et un inoubliable portrait de femme, conté dans un style d’une finesse et d’une élégance rare.
Une pépite !

Free me (Bimeni, J.P.)

note: 5Soul music Laura - 24 avril 2019

J.P. Bimeni revient de loin... Il est britannique, originaire du Burundi et descendant de la famille royale du Burundi. Il a quitté son pays à l'âge de 15 ans, après avoir échappé à trois tentatives d'assassinat. Il fuit alors son pays pour le Kenya, devient réfugié politique et s'exile au Pays de Galles. Il découvre alors pour la première fois la soul music....
Son premier album, remarquable, « nous embarque directement dans les clubs des sixties où résonnait cette soul de l'âge d'or, aussi déchirante et spirituelle que dansante et pleine d'espoir. » (FIP)

Tales of America (J.S. Ondara)

note: 4Folk élégant Laura - 24 avril 2019

Le jeune artiste Kenyan J.S. Ondara, auteur, compositeur, chanteur, installé depuis cinq ans aux Etats-Unis, conte l'Amérique de Trump dans ce premier album de folk puissant et élégant.

The Capitalist blues (Leyla McCalla)

note: 5Nouvelle pépite Patrick - 18 avril 2019

Ce nouvel album de Leyla McCalla oscille entre jazz, blues et son de la Nouvelle-Orléans.
Un disque métissé, engagé... tout est dit dans le titre.
Des protest songs efficaces, nerveuses, mélancoliques.
A découvrir d'urgence.

Mon désir le plus ardent (Pete Fromm)

note: 5Mon désir le plus ardent Florence - 11 avril 2019

Le chronique d'un combat à deux contre la fatalité... Un livre rempli d'humanité, de vie, d'empathie, d'humour, d'instants de bonheur et de larmes...
Une déclaration d'amour à la vie tout simplement... poignant et magnifique !

Love & gelato (Jenna Evans Welch)

note: 4Love & Gelato Claude - 11 avril 2019

Quelques jours avant de mourir la mère de Lina avait fait promettre à sa fille de se rendre en Italie pour faire la connaissance de son père. Lina entreprend le voyage, le cœur gros et assez pressée de rentrer chez elle aux Etats-Unis pour retrouver sa meilleure amie.
Quand Lina arrive chez Howard, tous les deux osent à peine se parler ; heureusement une ancienne amie de sa mère Sonia va l'aider à s'installer et surtout lui confier le journal intime de sa mère, écrit des années auparavant, lors de son séjour en Italie. Cette lecture va lui révéler un secret bien enfoui.
Tombez sous le charme de ce roman où la dolce vita italienne accompagne Lina dans la recherche de son identité et aussi dans la découverte de l'amour !

Petite Baleine (Jo Weaver)

note: 4Petite baleine Claude - 11 avril 2019

L'album baigné de bleu gris nous fait plonger dans l'océan aux côtés de maman baleine et de son baleineau, quand débute leur long voyage au fond des mers pour retrouver leur famille.
Un itinéraire semé d’embûches, de pièges, de dangers inconnus pour le petit animal . Heureusement maman est là qui veille, qui accompagne son petit dans ce milieu tantôt merveilleux, tantôt hostile.
A lire aux petits curieux sensibles au monde mystérieux de la grande bleue, pour s'émerveiller et frémir un tout petit peu.

L'autre siècle (Xavier Delacroix)

note: 5Uchronie Loïc - 10 avril 2019

Vous souhaitez découvrir ce qu'est une uchronie ? L'Autre Siècle est fait pour vous : Et si l'Allemagne avait gagné la guerre dès 1915 ? Sept historiens bâtissent cet autre XXe, cinq écrivains lui donnent corps et l'habillent dans des nouvelles.
Un exercice intellectuel stimulant, étonnant et agréablement accessible.

World war Z (Max Brooks)

note: 5Apocalypse Zombie Loïc - 10 avril 2019

INCONTOURNABLE !
Paru au milieu des années 2000, World War Z a refondé et revivifié le thème de l'invasion des zombies.
Constitué de témoignages de survivants de la Guerre Mondiale contre les Zombies, il offre une ampleur et une diversité de tons et d'ambiances inédits, brassant la guerre et ses conséquences économiques et culturelles.

Terremer (Ursula K. Le Guin)

note: 5Chef d'oeuvre de la Fantasy Loïc - 10 avril 2019

L'intégrale définitive d'un chef-d’œuvre de la Fantasy mondiale !
On peut lire Terremer comme une série d'aventures intelligente et captivante (qui préfigure Harry Potter 30 ans avant) ET comme une fantasy philosophique aux profondes résonances humaines.

Qui a peur de la mort ? (Nnedi Okorafor-Mbachu)

note: 5Attachante sorcière Loïc - 10 avril 2019

Conte post-apocalyptique africain, exotique et étrange.

Le roman est amené par un extraordinaire personnage féminin, Onyesonwu, emblématique des questionnements actuels sur la domination masculine.

Coeur d'acier série n° 1
Coeur d'Acier (Brandon Sanderson)

note: 5Sus aux Super Méchants ! Loïc - 10 avril 2019

Quand Brandon Sanderson, l'un des auteurs de Fantasy les plus populaires du moment s’empare des super-héros… La série Cœur d’Acier mélange avec brio une belle intrigue, du mystère, des rebondissements et beaucoup d’action dans un Chicago post-apocalyptique. Un impeccable page turner dévolu à la chasse aux Épiques, les super-méchants !

Nexus série n° 1
Nexus (Ramez Naam)

note: 5Thriller transhumaniste Loïc - 10 avril 2019

Envie d'en savoir plus sur le transhumanisme et le potentiel d'une humanité augmentée ?
Ramez Naam est un excellent vulgarisateur sur ces questions ardues mais passionnantes.
La preuve en est Nexus, techno thriller très cinématographique dans lequel le plaisir de la spéculation scientifique se mêle harmonieusement à l'action débridée.

Demain les chiens (Clifford Donald Simak)

note: 5Chef-d'oeuvre SF Loïc - 10 avril 2019

Simak a écrit " Demain les Chiens " sous le coup de la désillusion éprouvée envers l’Humanité après les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale.
Immense classique de la Science Fiction mondiale publié en 1952 (et retraduit chez nous en 2013), c’est une fresque douce-amère, étrange et poétique qui dépeint en huit contes comment la civilisation humaine a laissé place à celle des chiens, jusqu’à presque sombrer dans l’oubli.

Le Bâtard de Kosigan série n° 1
L'ombre du pouvoir (Fabien Cerutti)

note: 5Histoires secrètes Loïc - 10 avril 2019

Agrégé d’histoire, F. Cerruti n’a aucun mal à proposer un XIVe siècle européen réaliste. Il s’amuse aussi beaucoup à en truffer les zones d’ombre de magie, de mythes et de folklore.
Les aventures rocambolesques de la famille de Kosigan se révèlent vite addictives et jouissives, dans la tradition d’Alexandre Dumas.

L'éducation de Stony Mayhall (Daryl Gregory)

note: 5Gentil zombie Loïc - 10 avril 2019

Stony Mayhall est un zombie… et vous allez le trouver formidable, et si attachant.

Daryl Gregory renverse l’image du prédateur sans cervelle dans ce roman surprenant, sensible, et accessible à tous.

Idéal pour un premier contact avec les littératures de l’Imaginaire !

La fille automate (Paolo Bacigalupi)

note: 5Si vous avez aimé Blade Runner Loïc - 10 avril 2019

Dans un Bangkok du futur au bord du chaos, Emiko, pur produit du génie génétique, objet de plaisir, cherche son émancipation et son humanité.
Fresque passionnante et époustouflante de réalisme d’une Thaïlande décrépite de l’après-pétrole.

Luna série n° 1
Nouvelle lune (Ian McDonald)

note: 5Game of Throne sur la Lune Loïc - 10 avril 2019

2110, la Lune est aux mains de cinq familles qui s'affrontent pour le leadership de notre satellite.
Entre les Mackenzie et les Corta, c'est une haine recuite qui autorise tous les coups.
« Luna » tient en haleine avec un crescendo de violence et de complots, dans un décor de Far West lunaire futuriste époustouflant.

Le grand mal (Jean Forton)

note: 5Drame adolescent Loïc - 10 avril 2019

Réédition d'un roman de 1959, tiré de l'oubli par L'Éveilleur (antenne éditoriale du Festin).
Jean Forton, de son écriture élégante, précise, souvent poétique, dépeint à merveille les affres de l'adolescence, dans un Bordeaux inavoué et expressionniste. Un bijou !

Espion de l'étrange (Serge Lehman)

note: 5Noir et étrange Loïc - 10 avril 2019

« Les aventures de Karel Dekk ressortissent d’une SF aussi populaire qu’un peu foutraque.
On rencontre des monstres d’outre-espace, on navigue dans des univers parallèles, on croise diverses personnalités du milieu, on fond devant une femme fatale qui tient beaucoup de la ninja, bref, on sourit souvent, de connivence ou d’incrédulité. »
P.-P. Durastanti, revue Bifrost n°64

Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)

note: 5Un classique de la Fantasy francophone contemporaine Loïc - 10 avril 2019

« Gagner la guerre » mélange avec habileté la Fantasy traditionnelle et le contexte mouvementé des cités-États italiennes de la Renaissance.
Cela donne un roman époustouflant, mêlant avec truculence machiavélisme, magie elfique et aventure de cape et d’épée.

Parvana (Deborah Ellis)

note: 5Sélection finale du Prix Entre les bulles 2018. http://entreleslignes.hautetfort.com/ Marie-Hélène - 10 avril 2019

Parvana, vit avec sa famille à Kaboul en 2001. Son père, ancien professeur, travaille désormais au marché : il est lecteur, écrivain public et vend les derniers objets de valeur de la famille pour la nourrir. Il emmène régulièrement Parvana avec lui et lui conte les histoires de son pays et de ses ancêtres. Mais un jour, il est arrêté et emprisonné. Les conditions familiales se détériorent. Car sous le régime des talibans, les femmes et les jeunes filles ne peuvent sortir sans être accompagnées d’un homme, elles ne peuvent ni faire de courses, ni sortir pour étudier et elles doivent impérativement porter le voile. Parvana, pour survivre et sauver sa famille, décide alors de se couper les cheveux, de se faire passer pour un garçon et de travailler. Risquant sa vie, elle est déterminée à trouver un moyen pour délivrer son père.
Impossible de rester de marbre face à cette histoire émouvante dans une république islamique en guerre et qui aborde la condition féminine, la famille, la misère, la survie et l’entraide. Après le film d’animation de Nora Twomey, voici une bien belle adaptation du roman de Déborah Ellis que nous vous invitons à découvrir.

La brigade des cauchemars n° 1
Sarah (Franck Thilliez)

note: 5Sélection finale du Prix Entre les bulles 2018. http://entreleslignes.hautetfort.com/ Marie-Hélène - 10 avril 2019

Une aventure captivante, emplie de mystère, un dessin vibrant et un récit quelque peu dérangeant. Esteban a 14 ans. Trois ans plus tôt il a été recueilli par le professeur Angus. Il ne se souvient pas de son passé et forme avec Tristan, le fils du professeur, la Brigade des Cauchemars. Leur mission est aussi délicate que secrète : infiltrer les cauchemars pour guérir ceux qui en souffrent. Mais cette fois-ci, tout est différent. Sarah est une jeune fille de leur âge et Esteban va réaliser qu'il la connaît. Au-delà de l'aventure dangereuse qu'ils s'apprêtent à vivre,l'adolescent pourrait bien y trouver quelques pièces du puzzle de son identité.

Calpurnia n° 1 (Daphné Collignon)

note: 5Sélection finale du Prix Entre les bulles 2018. http://entreleslignes.hautetfort.com/ Marie-Hélène - 10 avril 2019

Une magnifique adaptation en image du roman de Jacqueline Kelly. Calpurnia,11 ans, vit aux Etats-unis, au début du XXe siècle dans une famille traditionnelle, seule fille parmi 7 frères. Comme toutes les jeunes filles, elle apprend la couture, le piano, les bonnes manières mais cela l’ennuie car Calpurnia est passionnée de nature. Elle aime s’interroger, étudier ce qui l’entoure. Sa vie prend un tour particulièrement intéressant quand son frère aîné lui offre un carnet pour y consigner ses observations. Calpurnia se prend à rêver de devenir naturaliste. Curieuse, elle s'interroge sur tout et se rapproche peu à peu de son grand-père, scientifique solitaire et autodidacte. Daphné Collignon a su remarquablement restituer l’atmosphère de l’époque, la vie familiale, les doutes et les difficultés de la préadolescence, l’affirmation de l’identité et l’émancipation de la condition féminine. Les illustrations lumineuses et les dessins dans les tons noirs, jaunes et couleur sépia renforcent cette ambiance. A la fois Bd, récit illustré, carnet de sciences, journal intime, cette merveilleuse adaptation séduira petits et grands. Vivement le deuxième tome!

Rat & les animaux moches (Sibylline)

note: 5Sélection finale du Prix Entre les bulles 2018. http://entreleslignes.hautetfort.com/archive/2019/03 Marie-Hélène - 10 avril 2019

Rat est désemparé. Où qu’il se trouve, quoi qu’il fasse, il est toujours au mauvais endroit au mauvais moment. Il n’est jamais le bienvenu, on le chasse sans cesse et on le considère comme un nuisible. Lassé de ce traitement et de ce manque de considération permanent, Rat se retrouve en forêt et va croiser la route des habitants du «village des animaux moches qui font un petit peu peur» dans lequel il va s’installer. Car il est loin d’être le seul à rencontrer l’animosité d’autrui... Araignée, phasme, limace, pieuvre et autre scolopendre sont aussi rejetés et ont trouvé un peu de bonheur et surtout du réconfort en se regroupant tous ensemble. Pourtant souvent, ils sont encore tristes et ça ennuie beaucoup Rat qui va tenter de trouver à chacun, en fonction de ses aptitudes, un nouveau foyer. Rat et les animaux moches est une fable parodique animalière très réussie sur la tolérance, la différence, la méchanceté gratuite, le rapport à la beauté et la nécessaire place de chacun. La finesse du propos n’a d’égal que celle du lettrage et du dessin particulièrement précis et expressif des différents protagonistes de cette histoire. Le tout servi par un très beau noir et blanc. Une très belle bande dessinée par les auteurs du déjà très beau «Trop grand vide d'Alphonse Tabouret».

Le veilleur des brumes n° 1 (Robert Kondo)

note: 5Premier prix Entre les Bulles 2018! http://entreleslignes.hautetfort.com/ Marie-Hélène - 10 avril 2019

Toutes les 12 heures le petit Pierre, jeune cochon courageux, a pour mission de protéger la ville des brumes mortelles, noires et menaçantes, en actionnant l’ingénieux système mis au point par son père, un moulin à vent installé au-dessus des remparts. Drôle d’héritage et lourde responsabilité pour ce petit cochon! Heureusement Pierre pourra compter sur l’amitié et l’entraide de Roxane sa meilleure amie la petite renarde. Un scénario fantastique, étrange et inquiétant! Un dessin rond, une belle palette chromatique et des effets de matière donnent à cette petite pépite une ambiance douce et poétique !Robert KONDO et Dice T S U T S U M I signent par ce premier tome une adaptation parfaitement réussie du court métrage d’animation multi primé «The Dam Keeper»

Ash princess (Laura Sebastian)

note: 3La rennaissance d'une princesse de cendres Marie-Hélène - 10 avril 2019

Le premier volume d'une série prometteuse qui voit la naissance d'une héroïne se transformant peu à peu en chef de file de la rébellion contre un Kaiser sanguinaire et cruel!

L'Insulte (Ziad Doueiri)

note: 5Un conflit qui devient une affaire d'Etat Marie-Hélène - 10 avril 2019

Yasser effectue avec son entreprise des travaux de réfection dans la rue de Toni, le ton monte entre les deux hommes jusqu’à ce que Yasser lâche un « Sale con ». Toni débarque dans l’entreprise de Yasser et exige des excuses de ce dernier qui campe sur sa position…
Cette altercation pourrait nous paraître à nous bien banale, mais dans un pays comme le Liban, où les tensions ethniques et religieuses sont encore très présentes, le conflit s’envenime rapidement pour devenir une affaire d’État...
Yasser est réfugié Palestinien au Liban depuis Septembre noir, qui vit l’expulsion de Jordanie des Palestiniens de l’OLP qui trouvèrent refuge au Liban. Il travaille sans autorisation, car les entreprises libanaises n’ont pas le droit d’employer des palestiniens.
Toni, quant à lui est un libanais catholique, fervent adepte de Bachir Gemayel (dirigeant des Forces Libanaises mort dans un attentat en 1982, dont la mort fut vengée par ses adeptes lors du massacre des camps palestiniens libanais de Sabra et Chatila), réfugié également mais dans son propre pays puisqu’il a dû fuir le massacre de la ville de Damour perpétré par les milices palestiniennes contre ses habitants chrétiens.
Ces personnages stigmatisent à eux seuls tous les non-dits dans un pays, le Liban, qui fut déchiré par la guerre entre 1975 et 1990, et qui en 1991 adopta une loi d’amnistie générale, qui laissa et laisse encore aujourd’hui, un goût amer d’injustice aux différents camps.
L’art du réalisateur tient dans le fait que l’on ne prend jamais partie pour l’un ou l’autre des protagonistes et que malgré son encrage libanais, cette histoire a une portée somme toute universelle !

Les chiens (Allan Stratton)

note: 4Un thriller haletant Marie-Hélène - 10 avril 2019

Cameron et sa mère fuient...encore...C'est toujours le même scénario, le père violent finit par les retrouver... Mais cette fois-ci la destination est tellement perdue au fin fond de la campagne américaine, que c'est sûr, il ne les retrouvera jamais ! Et pourtant...

Un thriller haletant avec un soupçon de fantastique que l'on ne lâche sous aucun prétexte !

Le dernier songe de lord Scriven (Éric Senabre)

note: 5Une enquête teintée de Sherlock Holmes et de Jules Verne Marie-Hélène - 10 avril 2019

Début du XX° siècle, Londres, Christopher Carrandini, journaliste un peu trop fouineur perd tout suite à une enquête qu'il a mené sur un riche industriel verreux très très influent auquel il n'aurait pas dû toucher ! Il se retrouve à la rue et toutes les rédactions lui ferment la porte au nez. Dans le journal il finit par tomber sur une annonce intrigante : « Gentleman cherche secrétaire particulier pour surveiller son sommeil. Se présenter au 30 Portobello Road et demander une théière. » ! Il n'a rien à perdre alors il se présente et va être engagé par un étrange personnage, Anurja Banerjee, détective de renom qui résoud des enquêtes durant son sommeil ! Rapidement ils vont être amenés à se pencher sur une affaire des plus troublante, Lord Scriven a été retrouvé mort dans son bureau fermé à clé de l'intérieur, mais son esprit s'est retrouvé prisonnier dans le corps de son domestique qui vient réclamé vengeance auprès de nos deux enquêteurs !

Une enquête rythmée par de nombreux rebondissements inattendus, une ambiance teintée de Sherlock Holmes et de Jules Verne, une écriture fluide au vocabulaire riche et recherché, font de ce roman un vrai régal de lecture à dévorer dès 12-13 ans et au-delà ! On attend de nouvelles enquêtes avec impatience !

Révoltées (Carole Trébor)

note: 52 héroïnes intenses Marie-Hélène - 10 avril 2019

Moscou, octobre 1917. La Première Guerre mondiale s’enlise. Le règne du Tsar est terminé et un gouvernement provisoire est mis en place en Russie, mais reste sourd aux souffrances du peuple.
A travers le destin de sœurs jumelles, Léna et Tatiana, nous allons entrer au coeur de la tension qui a précédé l’insurrection bolchévique. Léna a rejoint les forces rebelles armées tandis que Tatiana rêve d’intégrer un groupe de jeunes artistes issus du mouvement futuriste. Deux destins, deux visions du monde, deux personnalités : l’une utopiste, incarnant la passionaria et l’autre plus timide et réservée, ancrée dans la réalité de la survie de tous les jours...

Carole Trébor signe ici son premier roman historique ! Elle s’était jusqu’ici plutôt aventurée sur les rives historico-fantastiques avec sa trilogie Nina Volkovitch. Et c’est une réussite ! Un roman intense, une trame efficace où se mêlent la tension et l’angoisse qu’ont pu ressentir les habitants de Moscou en cette période de troubles. Un complément documentaire fait de cartes, de photos, de petits chapitres thématiques (les femmes pendant la Révolution, l’année 1917 en Russie…) remet clairement en perspective les événements de cette année charnière au niveau international.
Une lecture agréable et facile à mettre entre toutes les mains dès la 4° !

Bodyguard n° 1
L'otage (Chris Bradford)

note: 4Une série haletante Marie-Hélène - 10 avril 2019

L’auteur de la trilogie d’action Young Samouraï nous plonge encore une fois dans une série haletante comme il sait si bien les mener !
Cette fois-ci il s’agit pour nous de suivre le jeune Connor, 14 ans, champion de kickboxing recruté par l’agence Bodyguard des services secrets américains, et ce, non seulement pour ses performances sportives mais aussi pour son empathie lorsqu’il s’agit de défendre la veuve et l’orphelin ! L’agence Bodyguard s’est spécialisée dans la protection de jeunes gens menacés comme la fille du Président des Etats-Unis dans le tome 1, les filles d’un milliardaire que l’on cherche à kidnapper dans le tome 2 et les enfants d’un diplomate français en Afrique qu’il faut exfiltrer suite à la prise du pays par les rebelles dans le tome 3, et qui mieux qu’un adolescent pour se fondre dans le paysage et servir de garde du corps à des...ados justement !
L'auteur entretient le suspens grâce à la fluidité de son écriture et les actions qui se succèdent. Les histoires sont réalistes et mêlent action et émotion.
A suivre !

Dans le jardin (Irene Penazzi)

note: 5Mille et une choses à faire dans le jardin Marie-Hélène - 10 avril 2019

1 jardin, 3 enfants, 1 chat, 1 ballon rouge, des oiseaux...4 saisons. Les bases sont posées, à nous d’observer les multiples possibilités qu’offre ce lieu en toutes saisons, tour à tour cocon tranquille pour jardiner, lire ou observer la nature, ou lieu de multiples jeux. Et même lorsqu’il faut tout rentrer à la maison lorsque l’hiver est là, ce jardin respire encore la vie…
Cet album sans texte laisse place à l’observation avec des détails qui fourmillent dans chaque double page colorées. Il nous permet également de découvrir une maison d’éditions, Maison Eliza, maison d’édition jeunesse et solidaire qui s’engage à imprimer tous ses livres en France ou en Europe (ce titre-ci a été imprimé en Italie), et qui tous les cinq livres vendus offre un exemplaire à un enfant qui a peu accès à la culture. Un beau projet !

Pas de géant (Anaïs Lambert)

note: 4Explorons le jardin Marie-Hélène - 10 avril 2019

Une exploration dans le jardin à travers les yeux de l’enfant, souvent à hauteur de ses bottes ! Une célébration des petites choses de la nature que nous nous plaisions à observer enfant et que, devenus adultes, nous ne prenons plus le temps de voir : une colonne de fourmis chargées de mille choses, des formes d’animaux dans les nuages… Un texte court mais qui porte à la rêverie et à la patience de l’observation, des illustrations détourées pour mieux zoomer sur les détails évoqués par l’enfant. Et une fin où se mêle l’imaginaire de l’enfant et le jeu.
Un magnifique album tout en douceur pour un moment de partage et de nostalgie.

Attends, maman ! (Agnès de Lestrade)

note: 3Patience! Marie-Hélène - 10 avril 2019

Ah ! cette petite phrase que tout enfant a prononcé un jour et qui fait trépigner les parents d’impatience !!! Un album avec lequel on se régale de voir les situations mises en avant par les bébés animaux comme excuses pour ne pas venir dès qu’on le leur demande ! Une chute qui amènera les parents à patienter encore un peu !

Toi-même (Marion Duval)

note: 5En quête d'identité Marie-Hélène - 10 avril 2019

Etre considérées comme une seule entité c’est souvent le problème que rencontre les jumeaux… Dans cet album Louison et Adèle sont « deux petits poissons rouges parfaitement synchronisés », comme se plaît à les appeler leur professeur de natation. Mais à la sortie de la piscine la voiture des parents n’est pas là..Que faire ? Louison lance alors un défi à sa sœur et décide de rentrer seule malgré l’orage qui s’annonce…
Un très grand album aux illustrations réalistes sur lesquels on zoom et dézoome pour admirer un paysage aux formes très architecturales. Des tons qui s’assombrissent au fur et à mesure du récit et de la dispute des deux sœurs, pour finir par s’éclaircir lors des retrouvailles.
Un très bel album sur la quête de son identité propre et de l’affirmation de soi.

Devinettes (Catherine Leblanc)

note: 3A découvrir en famille! Marie-Hélène - 10 avril 2019

Un livre-jeu pour deviner quel animal se cache sur la page suivante...Vous n’êtes pas au bout de vos surprises avec des réponses drôles et inattendues, parfois décalées mais toujours fines.
Les gravures illustrent fort bien le propos mais peuvent vous induire en erreur ! Attention à ne pas vous laisser piéger !

Bob & Marley
La nuit (Frédéric Marais)

note: 4Pour dédramatiser la peur du noir! Marie-Hélène - 10 avril 2019

Nous retrouvons ici nos deux ours dans une histoire toujours aussi hilarante, cette fois-ci sur les angoisses de la nuit : la peur du noir, la peur que le soleil ne revienne jamais…
Un véritable régal, drôle et sensible

Rester debout (Fabrice Colin)

note: 5La naissance d'une légende française Marie-Hélène - 10 avril 2019

On ne ressort pas indemne d’un tel roman, difficile de trouver les mots justes tant l’émotion est immense au sortir de cette lecture…
Fabrice Colin nous livre ici une biographie romancée de Simone Veil, née Simone Jacob. Nous suivons l’histoire de cette adolescente comme les autres née dans une famille aimante et unie du sud est de la France. Puis vient la guerre, la défaite, l’occupation et la collaboration de ce qu’il reste de l’État français avec le régime fasciste allemand, les années sombres... S’ensuit la promulgation en octobre 1940 de la « Loi portant statut des juifs » et les difficultés se multiplient, perte de travail, difficultés à trouver de la nourriture, du bois pour se chauffer… Simone est arrêtée avec de faux papiers et emmenée à Drancy avec ses sœurs, son frère et sa mère...Puis déportée au camp d’Auschwitz-Birkenau…
Ce roman nous montre la force de cette adolescente qui malgré les épreuves gardera toujours cette soif de vivre, de défendre ses droits (elle passe son baccalauréat alors que les juifs en ont l’interdiction!) et celui des autres (elle deviendra d’abord avocate), jusqu’à devenir la personnalité préférée des Français encore aujourd’hui.